infidélité-couple-femastuces
Couple

Couple : comment surmonter l’infidélité ?

Intellectuellement, on arrive parfois à comprendre le petit écart de conduite de son partenaire. Affectivement, c’est une autre affaire… Infidélité! Pourquoi cette douleur si intense, peut-on la surmonter ? Explications et conseils.

Infidélité : 3 sentiments que vous pouvez ressentir

Je me sens humiliée

Très souvent, c’est d’abord le sentiment d’avoir été bafouée et rabaissée qui domine : l’ego est touché de plein fouet.

« L’infidélité du mari introduit une rivalité avec une autre femme, la maîtresse. Chez une personne dont l’estime de soi est peu affirmée, cela peut faire des ravages : je suis moins belle, moins intelligente qu’elle, je fais moins bien l’amour. On est là dans le registre de la blessure narcissique »

Je ne suis rien

Il arrive en effet que l’« autoflagellation » des premiers temps (une réaction normale quand elle est passagère) s’installe de façon plus durable. Cette fois-ci, il ne s’agit plus d’un petit accroc à l’ego, mais d’un véritable effondrement identitaire, avec parfois une dépression grave à la clé…

« L’adultère rouvre une blessure ancienne et profonde : le fait d’avoir été mal aimée par un père, jamais reconnue comme une femme, toujours dévalorisée par lui. Ou encore d’avoir subi la rivalité écrasante d’une mère ou d’une sœur… Celles ayant réussi à panser leurs plaies en puisant confiance et estime de soi dans leur relation conjugale risquent d’être détruites par la trahison du conjoint et de se retrouver sans repères »

Aussi, dès qu’une infidélité nous fait dangereusement vaciller, il ne faut pas hésiter à un spécialiste pour demander de l’aide.

Je ne peux plus lui faire confiance

Dans cette douleur, il y a aussi une grande part de déception : l’infidélité vient fouler aux pieds la confiance mutuelle sur laquelle le couple s’est construit. La plupart des femmes ont une vision très entière de l’attachement, c’est “tout ou rien ”.

Infidélité : comment réagir?

Infidélité – Réaction 1 : Je lui en veux, j’ai envie de me venger

Tant mieux ! « Il vaut mieux diriger sa colère vers l’autre plutôt que de la retourner contre soi.

C’est une réaction très saine qui permet de se restaurer narcissiquement . En vouloir à son partenaire, c’est ne pas subir cet événement de manière passive, ne pas s’installer dans un statut de victime et de « pauvre » femme trompée. La vengeance est tentante, mais attention, le tromper à son tour juste pour lui rendre la monnaie de sa pièce n’est pas forcément la solution gagnante. Si on le fait sans réel désir, on risque d’abîmer encore plus son image de soi .

La loi du talion n’est pas toujours la solution, mieux vaut se poser une question cruciale : est-ce que malgré tout je tiens à mon conjoint, est-ce que j’ai envie de poursuivre ma route avec lui ? Si oui, l’heure du pardon a peut-être sonné. C’est sans doute le meilleur moyen de dépasser sa souffrance, mais pas à n’importe quelles conditions.

Infidélité – Réaction 2 : Je voudrais bien lui pardonner

Pas de confusion : pardonner ne signifie pas oublier, pas plus qu’effacer l’ardoise et continuer comme si de rien n’était !

Une infidélité n’est pas seulement une affaire personnelle ne concernant que le “trompeur”. Cet événement constitue très souvent un signal d’alarme, un message à propos du couple. Celui-ci est peut-être en train de s’essouffler, de devenir insatisfaisant pour l’un des partenaires. Impossible donc de faire l’impasse sur une réflexion pour déterminer ensemble comment faire évoluer sa relation conjugale afin qu’elle soit épanouissante pour les deux.

« Il n’est pas rare qu’une infidélité marque un nouveau départ pour un couple ! »

Laisser un commentaire