Sexo

Manque de libido : comment retrouver son désir sexuel ?


Soumise à de nombreux facteurs, la libido est changeante et capricieuse. Malgré tout, augmenter une libido en berne est possible, à condition de bien s’y prendre. Nos pistes pour retrouver son désir, doucement mais sûrement.

La libido, c’est quoi ? Comment fonctionne le désir féminin ?

Pour mieux comprendre la libido, il est d’abord essentiel de la cerner. La définition de la libido est assez simple : il s’agit du désir sexuel que l’on peut ressentir, aussi bien avec un ou plusieurs partenaires qu’en solo. En d’autres mots, c’est l’intérêt que peut ressentir une personne pour le sexe, et ce peu importe ses pratiques, qui enclenche chez elle une recherche du plaisir sexuel.

L’appétit sexuel ne dépend pas du genre et la libido féminine, contrairement à certaines idées reçues tenaces, fonctionne de la même manière que le désir masculin. Celle-ci diffère d’une personne à l’autre selon son histoire, ses attentes, son ressenti envers son ou sa partenaire, ses envies et bien d’autres critères ardus à lister tant ils sont nombreux.

Baisse de libido : comment l’expliquer ?

Un simple changement peut mettre à rude épreuve l’appétit sexuel. Parmi lesquels…Les hormones. La prise de la pilule, l’ovulation, la grossesse ou l’arrivée de la ménopause peuvent ainsi jouer sur la libido. « Le désir peut être lié à notre physiologie, il est par exemple très présent pendant l’ovulation ou juste avant les règles mais peut diminuer au contraire avec l’arrivée de la ménopause.>>, Confirme Caroline Janvre.

Notre histoire est-elle aussi capitale et joue un rôle clé dans les troubles de la libido. « Si l’on ne connaît pas ou peu le plaisir et/ou l’orgasme dans les relations sexuelles, le désir sexuel pourra diminuer. Le même phénomène peut se produire si certaines pratiques sexuelles comme la pénétration sont douloureuses ou difficiles, si l’on l’on a vécu des situations de contrainte, de violence », rappelle l’experte.

Parler du manque de libido à son ou sa partenaire

Vous l’avez compris, la libido est soumise à de nombreux facteurs. Des facteurs que l’on contrôle plus ou moins, voire pas du tout. C’est un phénomène courant, tout particulièrement dans le cadre d’une relation longue, qui peut parfois peiner à se renouveler. Il est alors important de réussir à en parler à son ou sa partenaire pour trouver, ensemble, des solutions. Et faire en sorte que personne ne souffre de la situation.

 L’appétit sexuel peut aussi être lié à notre santé mentale

« Communiquer sur son désir sexuel est quelque chose d’essentiel. Pourtant quand les choses ne fonctionnent pas comme on le souhaiterait cela peut paraître difficile », souligne Caroline Janvre. L’experte conseille de d’abord « essayer d’identifier les raisons qui font qu’il n’y a pas ou peu de désir. Est-ce que ça vient de moi, de l’autre, de notre relation ? ». Puis, d’en parler. « Selon son ou sa partenaire, on peut se sentir plus ou moins à l’aise pour aborder la question. Certaines personnes vont faire lire un article, d’autres vont préférer regarder une vidéo ensemble ou bien profiter d’une relation sexuelle pour aborder la question. Il y a en tous cas des solutions qui existent et explorer d’abord les solutions à deux quand la communication est possible à ce sujet peut crever l’abcès ».

Comment retrouver sa libido ?

Comment retrouver du désir quand sa libido est en berne ? Pour certains couples, la solution sera de se lancer dans de nouvelles positions sexuelles, de s’essayer à de nouvelles expériences. De pimenter leur vie sexuelle devenue peut-être trop monotone. Pour certains, il suffira de tout simplement se retrouver, se reconnecter avec soi et avec l’autre. D’autres trouveront par ailleurs de l’aide auprès d’un psychologue ou sexologue, seul(e) ou en couple. Notamment en cas de traumatismes.

« Travailler sur le désir, ce n’est pas uniquement travailler sur de la « mécanique ». Le désir c’est être actrice. Certaines personnes vont retrouver le désir en se reconnectant à leur corps par la course, le yoga par exemple, en (ré)expérimentant la masturbation, en retrouvant le plaisir de partager du temps avec des proches », souligne Caroline Janvre. Elle poursuit : « Lorsque la perte de désir est liée à d’autres problématiques dans la sexualité, elle peut se relancer si le problème initial est travaillé. Par exemple, des femmes qui n’ont jamais eu de plaisir ou d’orgasme peuvent ne pas éprouver de désir.En découvrant l’orgasme, elles vont se situer différemment dans leur sexualité. De même des personnes ayant vécu des violences sexuelles pourront retrouver un désir qui leur convient en travaillant spécifiquement sur le psychotraumatisme. »

Quelle que soit la raison aux problèmes de libido et la solution envisagée, il est essentiel de s’écouter et de respecter ses (non) envies. Car, bien évidemment, « il n’est jamais acceptable de s’obliger à avoir une relation sexuelle » rappelle à juste titre Caroline Janvre. Que notre libido soit en berne, ou non.

Cosmopolitan

Laisser un commentaire