Du vibro des catalogues aux sex-toys fashion

Il y a encore quelques années, une dizaine environ, le sex toy  était encore pour bon nombre d’entre nous cet objet oblong qu’une femme à l’air très sage arborait à la page 356 d’un catalogue de vente par correspondance.

Elle le frottait langoureusement sur sa joue et on pouvait lire en légende que ce vibromasseur permettait de se « détendre ». Nombreuses étaient alors celles qui croyaient dur comme fer qu’on pouvait réellement défroisser ses rides grâce au vibro.

Evidemment, les clients des sex-shop savaient, eux, exactement de quoi il en retournait. Mais les filles bien sous tout rapport ne vont pas dans ces endroits de perdition, c’est bien connu.

Et puis, alors que Carrie avouait dans Sex and the city sa passion pour le rabbit, Sonia Rykiel eut le génie de vendre les premiers vibros glamours, des canards roses ou des lapins dorés dans sa boutique du très chic 7ème arrondissement.

Depuis, acheter un sex-toy est aussi banal que de craquer pour une paire de talons de douze.

Déjà, à quoi ça sert et comment ça marche ?

Un sex toy… à quoi ça sert ? Une chose est sûre, pas à nettoyer le carrelage. Ça ne sert pas non plus à détendre la peau des joues. Quoi que. D’une certaine manière, quand on en a compris l’utilité, le sex toy peut éventuellement vous donner l’air détendu.

Concrètement, comme son nom l’indique, le vibromasseur fonctionne en émettant des vibrations. En l’appliquant au bon endroit, à savoir dans un périmètre assez proche de votre petite fleur (= le clitoris), il vous stimule jusqu’à atteindre l’orgasme. 100% mécanique. En gros, nous aussi les femmes, on bande un peu.

L’orgasme mécanique, ça a ses limites et non, on est pas obligé d’aimer

Cette dimension presque automatique de l’orgasme électriquement assisté est certes assez pratique en cas de disette mais peut présenter quelques inconvénients. Parce que parfois, c’est justement tellement mécanique, ou trop fort, qu’au lieu d’exciter, ça énerve.

Et là, tintin pour l’orgasme. Surtout, c’est magique la première fois, la seconde, la troisième éventuellement, et puis au bout du compte, passé l’effet de surprise, cela peut devenir triste comme un jour sans pain. Avec ou sans sex-toy, le sexe sans désir, ça n’a pas un grand intérêt en somme.

Les sex-toy c’est froid et ça fait du bruit

Ok, c’est assez pratique pour s’envoyer en l’air quand chouchou est en voyage d’affaires. Mais les vibro, ne nous le cachons pas, ça fait tout de même du bruit. Un peu comme si quelqu’un passait la tondeuse. Sauf qu’il est des endroits où on n’a pas nécessairement envie qu’on passe la tondeuse, justement.

Quand on l’utilise seule, on peut faire abstraction, à deux parfois ça peut déconcentrer ce vrrrrrrrmmmm qui ne s’arrête pas. Un conseil, mettez un peu de musique ou choisissez en un assez perfectionné pour être le plus silencieux possible. Idem pour la matière.

Ceux en alu ou plastifiés sont tout de même très froids et un peu « durs ». Bref, avant de vous décider pour un tel achat, n’hésitez pas à le toucher et à vous rappeler l’usage que vous allez en faire…

Pour se faire plaisir en solo, on peut s’en passer

Premièrement, au risque de nous répéter, en amour rien ne devrait être obligatoire. Ensuite, tout dépend du contexte. En période de désert amoureux, il n’est évidemment pas interdit de s’accorder un peu de plaisir en solo.

Et posséder un ustensile permettant d’accéder au nirvana n’est jamais inutile. Ceci étant dit, la nature nous a dotées de sex-toys 100% développement durable et garantis sans bruit : nos doigts.

Entendez par là que pour se masturber, heureusement que les femmes n’ont pas attendu l’invention de l’électricité. Par conséquent, ne pas posséder de canard qui vibre ne signifie pas que vous êtes une peine à jouir.

A deux, le sex toy peut pimenter les ébats, encore faut-il qu’on en ait besoin !

Vous, personnellement, vous trouvez qu’un sexe de chair et de sang suffit largement à votre bonheur. Mais votre amoureux, lui, aimerait essayer.

Ce qui soit dit en passant n’est pas si fréquent, les hommes sont en effet souvent un peu vexés que leur sexe ultra puissant ne suffise pas à notre plaisir et peuvent même se révéler assez jaloux de ce lapin inoffensif ou de cette réplique jaune fluo de leur joujou à eux.

Mais soit, vous êtes tombée sur un amateur d’accessoires coquins. Il ne coûte rien de tenter le coup, cela peut en effet pimenter les ébats, permettre d’explorer des voies encore non empruntées ou tout simplement remettre un peu de fantaisie dans une relation qui s’endormait.