10 Conseils pour que bébé puisse faire correctement ses Nuits


 

Marquez bien la différence entre le jour et la nuit

Si, comme beaucoup de jeunes parents, vous mettez bébé dans le noir et au calme pour les temps de sommeil de la journée, arrêtez tout de suite ! Pour aider votre bébé à distinguer le jour et la nuit, il convient de le laisser dormir le jour à la lumière naturelle, sans trop le couper de l’agitation ambiante et de le faire dormir le soir dans un environnement calme et dans le noir.

Apprenez à votre bébé à s’endormir seul

Passés les 3 premiers mois où l’on peut endormir bébé au sein, dans les bras, mieux vaut veiller à ce que votre enfant s’endorme seul. Sinon, lorsqu’il se réveillera la nuit, entre ses cycles de sommeil, il va chercher pour se rendormir les mêmes conditions (une tétée, la présence de sa maman ou de son papa). Aussi, il vaut mieux poser le bébé réveillé dans son lit.

Mettez en place un rituel du sommeil

Avant le grand coucher, c’est-à-dire celui de la nuit, on met en place un rituel. Celui-ci est très utile pour aider le bébé à organiser sa structure du sommeil diurne et nocturne. L’idée est de faire toujours les mêmes gestes, dans le même ordre, environ 30 mn avant l’heure du coucher. Par exemple, changer bébé, lui faire un câlin, lui chanter une chanson, le coucher…

Donnez-lui un bain avant le dernier biberon/la dernière tétée

Le bain, c’est bien connu, « assomme » un peu les tout petits. Pour que bébé dorme un peu plus, on peut lui donner un bain avant le dernier biberon ou la dernière tétée de la journée, que ce soit à 19h ou à 21h.

Respectez son sommeil

Pour que votre enfant dorme bien, et fasse ses nuits, essayez de ne pas le réveiller, sauf si vous êtes obligés. On ne réveille pas bébé lorsqu’il a passé l’heure du biberon, s’il dort plus que d’habitude ou encore pour le changer. Si vous cassez son cycle de sommeil, votre tout petit va se réveiller toutes les 2h car son cerveau aura enregistré qu’une période de rêve se termine toujours par un réveil.

Occupez-vous de lui d’une façon différente la nuit

Comment voulez-vous que bébé comprenne que ce n’est pas le moment de gazouiller à 2h du matin si vous agissez comme en plein jour ? Alors, lorsqu’il se réveille la nuit, n’allumez pas la lumière si possible ou mettez une lumière tamisée, parlez-lui le moins possible, en chuchotant et recouchez-le vite après le biberon ou la tétée. Histoire que votre tout petit comprenne que la nuit, c’est fait pour dormir !

Donnez un rythme à votre bébé

Pour aider votre bébé à régulariser son horloge biologique, couchez-le à partir de 4 mois toujours à la même heure pour les siestes et le soir et levez-le aux mêmes heures. De la même façon, il convient de faire les différentes activités chaque jour aux mêmes heures (une promenade en fin de matinée par exemple) et de régulariser les repas. Ces « donneurs de temps » vont faciliter l’apparition d’éveils de plus en plus longs le jour et de plages de sommeil de plus en plus longues la nuit.

Faites de son lieu de sommeil un endroit sécurisant

Pour s’endormir facilement et faire ses nuits, un bébé a besoin de se sentir en sécurité. Un mobile, son doudou… Veillez à ce que l’enfant retrouve des objets familiers dans son lit. Laissez-le jouer dans son lit la journée pendant de courts instants lorsqu’il est bien réveillé. Son lit doit lui apparaître comme un lieu agréable

N’intervenez pas au premier signe de réveil la nuit

Les bébés se réveillent plusieurs fois pendant la nuit et c’est normal. Il s’agit de réveils entre les cycles de sommeil. Pendant ce temps, le bébé a les yeux ouverts, il peut gazouiller ou pleurer. Il faut le laisser se rendormir seul car si vous intervenez, vous le réveillez pour de bon… Et il sera alors très difficile de le rendormir.

Après 6 mois, bébé doit être calé

Passés 6 mois, si votre bébé continue à se réveiller la nuit pour téter ou boire un biberon (alors qu’il n’a plus besoin de manger la nuit à cet âge), diminuez la durée de la tétée ou la quantité de lait dans le biberon de façon progressive.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *